Facteurs culturels psychosociaux façonnant les attitudes envers la pilule contraceptiwe masculine

Translated title of the contribution: Cultural psychosocial factors shaping attitudes towards the male contraceptive pill

Anna Van Wersch, Judith Eberhardt, F. Stringer

Research output: Chapter in Book/Report/Conference proceedingChapter

Abstract

Les choix d’une méthode de contraception masculine sont encore limités au retrait, à l’abstinence périodique, au préservatif et à la vasectomie. Ces méthodes ont été largement critiquées car elles sont soit non réversibles, invasives et coûteuses (vasectomie), soit inefficaces et dangereuses [1]. Les méthodes féminines se sont montrées plus fiables et plus efficaces, en particulier depuis l’introduction de la pilule féminine dans les années 1960. Néanmoins, 50 % des 1 million de conceptions quotidiennes sont encore des non désirées [2]. Àune époque de plaidoyers des gouvernements pour une diminution des taux de natalité dans la plupart des pays, et de changements observés dans les rôles sexuels traditionnels de la vie familiale, le développement et l’introduction d’une pilule contraceptive masculine, qui, de façon intéressante selon Manetti et Honig [3], a précédé la pilule féminine par des recherches sur les effets suppresseurs de la testosterone sur la spermatogenèse dès 1939, « […] est sûrement largement en retard »; d’autant plus que « les hommes aiment les plaisirs du sexe mais ne peuvent pas faire grand-chose pour contribuer à la tâche de planification familiale
Translated title of the contributionCultural psychosocial factors shaping attitudes towards the male contraceptive pill
Original languageFrench
Title of host publicationLa contraception masculine
PublisherSpringer
ISBN (Print)9782817803456, 9782817803463
DOIs
Publication statusPublished - 2013

Fingerprint Dive into the research topics of 'Cultural psychosocial factors shaping attitudes towards the male contraceptive pill'. Together they form a unique fingerprint.

  • Cite this